Ce sale coup de Laeticia Hallyday à David et Laura

Ce sale coup de Laeticia Hallyday à David et Laura
Si, en renonçant à sa demande en appel, Laeticia Hallyday déclare avoir “choisi la paix” et espère dorénavant “un dialogue constructif” avec David Hallyday et Laura Smet, certaines voix pensent que cette volte-face soudaine n’est qu’une manœuvre pour régler un problème épineux et très coûteux pour la veuve du Taulier.
Hier, mardi 15 octobre, dans la bataille juridique qui oppose Laeticia Hallyday à David Hallyday et Laura Smet dans le cadre de la succession de Johnny, la veuve du Taulier a cédé. En renonçant à faire appel de la décision du TGI de Nanterre qui avait donné raison à David Hallyday et Laura Smet en mai dernier (reconnaissant Johnny comme un résident français et en estimant donc la justice française compétente à statuer sur l’affaire), Laeticia Hallyday a littéralement changé de stratégie (après avoir totalement modifié son entourage cet été), et c’est “la paix” qu’elle souhaite désormais obtenir, afin qu’un “dialogue constructif” puisse se mettre en place entre les parties.

En opérant un tel revirement, des questions se posent obligatoirement. Cette volonté d’apaisement si vivement affichée ne serait-elle pas un “piège” pour amadouer les aînés du Taulier ? Qu’ils baissent leur garde ? Toujours est-il que Laeticia, après ses récentes défaites juridiques, se retrouvait au pied du mur, et pour certains, de nouvelles pièces compromettantes auraient obligé la veuve du rockeur à opérer cette volte-face. Léna Lutaud, journaliste au Figaro et spécialiste de la succession de Johnny, appelle aujourd’hui à la méfiance : “Laeticia Hallyday joue sur du velours”, écrit-elle ce mercredi 16 octobre sur le site du quotidien. “Multimillionnaire,elle a obtenu avant le décès de son mari, la propriété de la quasi-moitié de leur patrimoine.” On parle d’une somme rondelette d’environ 50 millions d’euros, placés dans le trust californien de Laeticia et à l’abri du partage.

La journaliste souligne ainsi que Laeticia est “blindée” et que tout cela ne serait que stratégie, d’autant que ce n’est pas la première fois qu’elle agite le drapeau blanc. A fréquence constante, en juin 2018, octobre 2018, juin 2019 et donc aujourd’hui (octobre 2019), la jeune femme de 44 ans, maman de Jade et Joy, avait déjà tendu la main pour ce qui s’avérait au final être des opérations de communication, dans les trois premiers cas tout au moins. Qu’en sera-t-il, cette fois-ci ? Le cynisme ambiant dans cette affaire n’appelle pas à la sérénité ; Léna Lutaud va jusqu’à penser que, les fêtes de fin d’année approchant, calmer le jeu avec les enfants aînés de Johnny “protégerait” les ventes d’albums du Taulier (notamment son disque posthume symphonique) en cette période propice. Mais ce qui interpelle le plus dans ce changement radical, c’est l’ingéniosité du clan de Laeticia (qui a orchestré cette manœuvre) qui va améliorer son image, mais qui ne va pour ainsi dire rien changer à la situation, si ce n’est qu’en héritant éventuellement des actifs de leur père (enfin, les 50% restant à se partager en cinq), ses quatre enfants (David, Laura, Jade et Joy) vont aussi hériter en partie de ses dettes (judicieusement laissées en dehors du trust américain, dans lequel Laeticia avait déjà “protégé” 50% de la fortune du rockeur avant sa mort), qui n’ont toujours pas été réglées par la veuve du rockeur – “Elle l’a toujours refusé”, confie la journaliste -, et qui s’élèveraient à plus de 10 millions d’euros. Et comme le dit Léna Lutaud : “En ce mois d’octobre, ce dossier est toujours sur la table. S’il se règle, ce sera vraiment le signe que Laeticia Hallyday souhaite l’apaisement.” Sinon, cette manœuvre aura encore servi à gagner du temps, jusqu’à la prochaine audience au TGI de Nanterre qui se tiendra le 12 décembre.

Post Author: hatefull